Zwatschgawayafascht

Bonjour à toi, gens !

Alors non, je te rassure, tu n’as pas bu, tu ne vois pas trouble et tu n’es pas tombé sur un site parlant de l’éruption d’un volcan en Islande. Il s’agit tout simplement d’un joli mot en alsacien. Oui un joli mot, car derrière lui se cache une fête (fascht) gourmande, sucrée et purement saisonnière. La fête de la tarte aux quetsches (Zwatschgawaya).

1

Si tu ignores ce qu’est une quetsche (zwatsch – promis, j’arrête de faire la maligne, parce qu’en fait, mon alsacien se limite à ca), apprends qu’il s’agit d’une petite prune d’un violet poudré à la chair jaune qui libère toutes ses qualités lorsqu’elle est cuite et que sa chair est devenu d’un bel ambré (sans rire, cru, c’est très moyen). Elle pousse à la fin de l’été/début de l’automne, comme la plupart des prunes et fait partie des saveurs alsaciennes traditionnelles. Pour une expatriée comme moi, c’est fondamental (ouais, carrément).

2

Sauf que les quetsches n’arrivent pas toujours jusqu’en Auvergne. L’an dernier, par exemple, j’en ai été privée. Mais cette année, elles étaient là. Dans leur jolie robe violette, promesse d’une gourmandise saisonnière. Ca n’a fait ni une ni deux (et encore moins trois), j’ai embarqué 1 kg avec moi.

3

Ca a été l’occasion de ressortir Wally ! Wally, c’est mon robot Kitchenaid acheté il y a bientôt deux ans et donc je ne me lasse pas. Efficace, pratique, toute préparation passée entre ses mélangeurs experts sont une pure réussite. Sans rire, mes pâtes brisées n’ont jamais été aussi parfaite que depuis que ce petit robot rouge est entré dans ma vie.

4

5

La préparation en elle même n’est pas compliquée : c’est une pâte brisée sur laquelle on dispose les quetsches coupées en deux (après avoir enlevé les noyaux, c’est mieux). Et voila. On peut saupoudrer de sucre, pour que ca caramélise un peu. On peut aussi ajouter de la cannelle, ca se marie bien ensemble. Voire même un crumble à la cannelle pour une grosse gourmandise. Le saupoudrage de sucre glace après cuisson, c’est pour la pose.
Concernant la cuisson, d’ailleurs, comptez 20-25 min à 180°C (th. 6).

6

7

Rien que voir les photos, j’en salive…

Bonne Zwatschgawayafascht à toi, gens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *