Star Wars Episode VII – Le Réveil de la Force

Coucou gens !

Tu vas bien ? Moi aussi ! C’est un peu fifou, et je n’ai pas eu grand chose à te mettre sous les yeux. Elephapotame est parti sur la longue route de la percée des dents, et si ce chemin n’est pas trop chaotique pour l’instant, il me mâchonne néanmoins les doigts régulièrement. Apparemment, ca lui fait du bien. Du coup, difficile de mettre du vernis, même du 5free. Cela dit, je ne suis pas très cool avec toi, parce que des idées d’articles, j’en ai (savoir si ce sont de bonnes idées, c’est une autre question !).

Star Wars Episode VII - Le Réveil de la ForceCela étant, je viens à toi avec un titre dont on a BIEN entendu parlé. Star Wars Episode VII – Le Réveil de la Force.

Il y a 10 ans, je suis sortie d’une salle de cinéma en me disant que c’était fini, que je ne verrai plus un Star Wars sur grand écran, à moins d’une rétrospective quelconque dans une quarantaine d’années. Je me suis fait une raison en me disant qu’au moins, avec la réédition de la trilogie originale, je les avais tous vus au ciné. Et puis on peut revoir les DVD, et puis il y a l’immense collection de bouquins à lire, des BDs, PLEIN de choses pour tout fan désireux de poursuivre l’aventure.

Et puis Tonton Georges a vendu Star Wars. A Disney. Et là, un Nouvel Espoir s’est allumé en moi. Etait-ce le Retour du Jedi ? L’Empire Allait-il Contre-Attaquer ? Certains ont crié à la Menace Fantome : Disney allait pourrir le bébé, en faire une machine à sous sans saveur. De mon côté, estimant que Disney fait un bon travail avec les franchises Marvel, les Studios pouvaient réussir le pari de nous offrir des suites qui en vaillent la peine.
Ensuite, le nom de JJ Abrams est sorti pour la réalisation. Retour des Sith : JJ allait tout casser, faire du caca, nous pourrir l’ambiance. Pourtant, JJ Abrams a fait du bon boulot avec Star Trek. Il nous a régalé avec Alias ou Lost. Bon, il nous a fait aussi Mission Impossible III. Personne n’est parfait. Mais JJ est bon, JJ allait réussir lui aussi.
J’ai eu une inquiétude cependant quand un de mes amis FB m’a annoncé que Disney, faisant fi des monceaux de livres écrits dans l’univers Star Wars, formant un contexte riche et puissant, repartait sur une trame uniquement composée des 6 films. C’est un peu dédaigneux pour ces dizaines d’auteurs qui ont fait un boulot monstre de recherches, de rédaction et d’enrichissement d’un univers unique. Quel intérêt ? M’enfin bon… A voir…
Ignorant donc la Guerre des Clones sur les réseaux sociaux, j’ai patiemment attendu de pouvoir voir ce film. D’autant plus patiemment que Elephapotame n’avait même pas deux mois quand le film est sorti au ciné. J’ai donc du attendre la VOD.
Patiemment. J’ai ralé contre Yoda qui a spoilé un élément de l’intrigue dans une de ses BDs. Mais j’ai patienté.

Outre le fait que j’ai glissé le titre des 6 épisodes précédents, comme ca, pour le fun, tu remarqueras donc que c’est avec un à-priori positif que je me suis installée dans mon canapé pour ENFIN regarder Le Réveil de la Force.

x-wing

Et là, ce fut le drame…

Dans un joli emballage Star Wars, on nous vend un film qui n’appartient pas à la franchise…

Alors oui, John Williams est bien à la baguette pour la musique. Oui, on a des sabre-laser, un super destroyer, des X-Wings, des Tie Fighters, le Faucon Millenium. Oui, on a Ian, Chewbacca, Leia et Luke. Joli emballage. Mais le reste…

On est à des Kylo-mètres d’un Star Wars. Pourquoi ?

Le rythme n’est pas bon. Les six précédents films ont une dynamique que je dirais altière. Majestueuse. Ca prend son temps pour dérouler son intrigue. On intercale dans l’action des séquences plus profondes. Ca prend son temps pour nous emmener là où ils veulent nous emmener. L’Episode VII lui est saccadé, manque de profondeur et de respiration. Premier point.

Si déjà on jette à la poubelle le contexte post-Episode VI construit ces trente dernières années, on s’arrange pour en bétonner un autre, un vrai. Or, prenant son spectateur pour un teubé qui n’a jamais vu un sabre-laser de sa vie, cette dimension est totalement reléguée au deuxième, voire au troisième plan. La République pour laquelle l’Alliance s’était battue ? On s’en fiche, elle ne sert à rien apparemment, c’est pour ca qu’on créé une Résistance…
La Princesse – enfin la Générale, apparemment, Princesse fait mauvais genre – Leia envoie son Kung-Fu Panda – Poe – chercher un fichier auprès d’un « vieil ami », on ne sait jamais ni qui ni d’où. C’est vrai, pourquoi s’embarrasser de ce genre de détails, quand Tonton Georges avait clairement fait référence à Obi-Wan Kenobi en le situant directement dans l’histoire : « Général Kenobi, vous avez servi mon père pendant la Guerre Noire… » ? Ca serait vraiment considérer qu’un contexte sert à quelque chose…
De même, si Rakku – ressemblant terriblement à Tatooine, double soleil mis à part – vient enrichir les systèmes déja connus, nos protagonistes se promènent sur des planètes qui ne sont JAMAIS nommées ! Les 6 premiers opus trouvaient toujours moyen de glisser le nom des systèmes visités, mais il semble que là encore, ca soit une information superflu qui risquerait de détourner notre attention de la profusion de pyrotechnie mise en œuvre…

Pourtant gage de continuité, l’incrustation des personnages phare de la trilogie précédente échoue à sa mission, à mon sens. Rien dans le jeu de Harrison Ford ou Carrie Fisher ne rappelle les Ian et Leia qu’on a connu… Alors oui, ils ont 20 ans de plus, mais quand même…

JJ echoue aussi lamentablement dans le maintient d’un suspens… Là où on a attendu près de deux films pour entendre le fameux « Je suis ton père » , noeud intrinsèque des Episodes IV, V, VI, un des éléments majeurs de cet Episode VII est glissé au spectateur en une petite heure, et avec la subtilité d’un Rancor faisant du tricot…

rancor

Sans parler de dévoiler qui est Kylo Ren, la position de Finn, les « coïncidences » de la Force soulignées par un regard entendu de Solo… Enfin ca manque clairement de subtilité.

Enfin, le scénario est d’une crédibilité discutable… Les Episodes I, II, III ont beaucoup joué sur les jeux de pouvoir au sein du Sénat Galactique, le comment Palpatine a intrigué en coulisses pour parvenir à ses fins. Les Episodes IV, V, VI ont plus joué sur la lutte, l’espionnage, les actions clandestines.
Cet Episode VII ne joue sur rien de tel…
Rappelle-toi : les plans de l’Etoile Noire et de l’Etoile de la Mort ont été obtenus de grande lutte. Ils ont fait l’objet d’une étude approfondie pour en connaitre les failles et le plan pour les détruire a été le fruit d’une stratégie réfléchie. Certes, ca a été traité rapidement dans les films, mais cette notion de travail d’espionnage et de stratégie en amont est clairement expliquée.

Critiques sur des éléments précis de l’histoire, à lire si vous n’avez pas peur du spoiler

Spoiler:
Le Star Killer – l’Etoile Noire en dix fois plus gros – a une faille stratégique de deux kilomètres – là où l’Etoile Noire avait une cible de deux mètres à atteindre – incidemment connue par un Stromtrooper affecté au nettoyage des poubelles… Comment exploiter cette faille ? Facile, Kung-Fu Panda prépare un plan d’attaque en deux secondes que personne ne remet en question – on ne contredit pas le Guerrier Dragon en même temps – et qui repose sur une stratégie qu’on se demande POURQUOI l’Alliance ne l’a pas exploité dans l’Episode VI : bah oui, s’il suffit de sortir de l’hyperespace APRES le bouclier, pourquoi dans l’Episode VI l’Alliance s’était cassé le cucu à envoyer une équipe sur Endor ? Pour ne pas manquer le plaisir d’un banquet chez les Ewoks ?
Franchement une offensive militaire, chez les pandas, ca se torche en moins d’une minute, sinon on n’a pas son bol de riz… Le contexte comme la technologie, les moyens en armements et en hommes qu’une attaque d’envergure peut demander, pourquoi s’en encombrer ?

po

Les combats de sabre-laser m’ont fait doucement rire… Principalement les deux de la fin où Finn, Stormtrooper de son état et pas du tout initié à la Force arrive néanmoins à rendre les coups à Kylo Ren, supposément badass, formé Jedi puis Sith… Puis c’est Rey, tout aussi novice, qui arrive non seulement à résister mais en plus à battre Kylo ! LA FORCE EST AVEC ELLE, MA FILLE ! BAH VOYONS !
Cela dit, si on peut y voir l’impénétrabilité des voies de la Force, y’a un truc quand même qui m’a fait hurler au scandal : un sabre-laser, ca ne blesse pas, ca tranche. Ca ne fait pas dans la demi-mesure. Donc autant te dire qu’en principe, Finn devrait avoir adopté la mode Dark Maul, et Kylo Ren ne devrait pas avoir une cicatrice badass mais un bout de cerveau en moins…

Il y a énormement de similitudes avec l’Episode IV – l’Etoile Noire, les relations père-fils, le droide sauveur de la situation… Et c’est peut etre un parti pris de Abrams pour s’inscrire dans les mythologies du recommencement. C’est très dommage que ca ne s’ancre pas plus dans la richesse de l’univers a coté de laquelle JJ passe totalement.

C’est joli. L’image est belle. On retrouve le visuel de Star Wars. Mais finalement, c’est bien creux dans ce packaging qui a fait rêver des générations – JJ aussi en plus ! La seule intrigue qui en vaille la peine est celle qui entoure Rey, mais elle manque cruellement de fioritures pour être enthousiasmante…

yoda

4 commentaires

  1. J’aime ta chronique 😀
    Il va falloir que je le regarde un jour quand même ! Merci pour cette tranche de rigolade en tout cas !

  2. C’est encore moi ^^
    Je trouve que tu écris vraiment très très bien ^^ Ta critique est vraiment super agréable à lire et très drôle !
    Contrairement à toi je ne suis pas une fan de la première heure de Star Wars. J’ai très longtemps détesté, principalement parce que j’avais vu en premier, il me semble, l’épisode IV que je trouve super plat et lent.. Bref, ce n’était pas le grand amour entre cette saga et moi. Et puis je ne sais pas, Cortex étant ultra fan comme toi, je me suis dit que j’allais tous les revoir et embrayer sur le film au cinéma ^^
    Finalement j’aime plutôt bien, ça a beaucoup de charme.. et du coup j’ai bien aimé le dernier sorti au cinéma, mais sans doute parce que je suis moins attachée à la saga que toi ^^ Cortex aussi a trouvé ça assez mauvais sur le coup..
    Par contre, je suis quand même d’accord avec tout ce que tu racontes. Même si je ne suis pas la spécialiste, j’ai quand même trouvé qu’il y avait un fossé entre les anciens films et celui-là. Ca a perdu tout son charme et son ambiance. Le rythme est moyen, je trouve qu’il fait plus blockbuster et est, du coup, nettement plus accessible pour celui qui ne connaît pas les films précédents. J’ai trouvé aussi que l’acteur qui joue Kylo Ren n’était pas un bon choix…
    Enfin bref, je me suis un peu emballée pour ce commentaire xD J’espère que tu nous referas des critiques de films ! 😀
    Bisous !

    • Merci 🙂

      Je pense que le coté blockbuster est l’effet Disney… Et puis il y a une stratégie de long terme plus évidente que les SW de première génération, car si tonton George avait imaginé les 6 premiers dès le début, il ne savait pas quand et comment ils seraient tous réalisés. Là, on SAIT qu’il y en aura pour quelques années… J’attends la suite, mais avec beaucoup moins d’enthousiasme !
      Ah oui, l’acteur de Kylo Ren : charisme -10 XD Là encore, j’attends la suite pour etre moins decue – j’espere.
      J’en referai oui, je pense 🙂 quand je reverrai des films un peu récents XD dur dur avec un ptit 😉 (en même temps, j’ai vu le dernier volet de Divergent, y’aurait des choses à dire >.< )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *