Rencontre au sommet

Bonjour à toi, gens !

Est-ce que tu connais le Festival Interceltique de Lorient ? Au moins de nom ? Ben moi pareil. Jusqu’à cette année. Figure toi que chaque année, un pays est mis à l’honneur. Cette année, c’était l’année de l’Irlande.
De par mes responsabilités au sein de la Fédération de Football Gaelique, j’ai été contactée par l’Ambassade d’Irlande – ça fait un peu péteux, dit comme ça, non ? – qui voulait qu’on fasse un truc spécifique autours du football gaélique. Ce à quoi j’ai répondu : on a un gens à Lorient qui est déjà sur le projet, l’idée est génial, on fonce. Bref dans le cadre donc de cet événement, l’Ambassade nous a proposé une rencontre officielle avec le Président de la République d’Irlande dans un pub de la ville, et d’un cocktail officiel sur un vaisseau de la flotte irlandaise. Rien que ça.

Alors bien évidemment, la question qui tue a été la suivante : qu’est-ce que je vais porter au cocktail ? Avec quelles chaussures ?? Et avec quel nailart ???

Des questions existentielles s’il en est.

Bon en fait, le choix a été vite fait. J’ai une belle robe typée 70′ gris foncé, avec un motif de ronds, que j’ai rehaussé d’une ceinture bordeaux et d’une pochette assortie. Des scandales plates – important sur un bateau militaire… Les talons sont vraiment pas conseillés… – et pour les ongles… Il fallait rester dans le rouge, bien sur, mais pas trop… Et puis Pshiiit est venu à mon secours. Alors je n’ai pas acheté le Louboutin, hein, mais l’idée m’a plu. C’est discret, élégant et efficace. Banco.

Je me suis donc munie de mon Griotte Peggy Sage et du Union Black Jack de Butter London, ainsi bien sur de scotch. J’ai fait la zone noire plus large que celle de Pshiiit, mais surtout, j’ai un soucis avec mon stripping… On voit que c’est pas bien posé… C’est agacant… it’s agacing – oui, y’a des pubs comme ca, ca reste dans la tête…

rencontre-1

rencontre-2

rencontre-3

J’ai voulu faire des photos fashion en prime, dans le jardin, avec la robe et les bouteilles de vernis… Il faisait super beau, Pokemon était motivé pour me les faire… Et puis un faux mouvement a expédié Griotte sur le carrelage de la salle de bains… avec une belle éclaboussure sur la porte en prime. Nous avons donc du bien sur réparer les dommages à grand coup d’acétone. Alors porte et carrelage sont saufs, mais le nailart en a pris un coup, forcément, invalidant totalement la séance photo…
Mon pauvre Griotte … De la série 1-coat de Peggy Sage, pas forcément parfait en une couche, mais avec un pinceau super agréable… Il va me manquer…
Ma seule consolation, c’est que c’était le Peggy Sage et non le Butter London qui a éclaté… On n’est pas sur le même rapport de prix…

Bizou à toi, gens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *