Nailstorming – Oh Captain, my captain

Nailstorming_Logo_mini

Salut à toi, gens !

Aujourd’hui, le Nailstorming est en berne. Le Nailstorming rend hommage à ce grand nom du cinéma qui nous a quitté : Robin Williams. Robin Williams, c’était un concentré de talent, de rire et d’émotion, qui a marqué le grand écran au fer rouge indélébile – pour faire bonne mesure, on sait jamais.

L’idée était donc de s’inspirer de la prolifique filmographie du comédien pour un nailart plein de respect – pas commme les débiles profonds qui sont allés harceler la fille de Robin, Zelda Williams, sur son compte Tweeter – et d’amour, parce que Robin Williams, ca a été l’oncle, le cousin, le parrain, le pote de toute une génération et même plus. Dans des rôles marquants, bourrés de messages forts pleins d’espoir malgré les drames, il nous a inspirés et poussés vers quelque chose de plus grand.

La question est bien sur de savoir sur quel titre jeter son dévolu…
Des faciles à représenter, aux plus porteurs d’émotions et de messages, en passant par les nébuleux et puis les monuments… Popeye, Flubber, la Nuit au Musée, Dr Patch, Bicentenial Man, Dead Poets Society, Au-dela de nos rêves, Will Hunting, Jakob le Menteur, Mrs Doubtfire, Hook, Jumanji, Good Morning Vietnam et j’en oublie ! Comment choisir ? Comment ne retenir qu’un titre parmi une pile inextricable de coups de coeur ?

Pokemon m’a proposé de faire un titre par doigt, mais j’ai préféré choisir un film qui, pour moi, incarne Robin Williams. Ce mélange de fragilité, de force, de douleur, de douceur, de fatalité et d’espoir.

captain-1

Jack, c’est l’histoire de ce garçon qui vieillit quatre fois plus vite et se retrouve à aller à l’école pour la première fois à 10 ans, alors qu’il en parait 40. C’est ce conte sur une progeria idéalisée, à un moment où on en parlait beaucoup. C’est surtout cette conclusion :

You know, as we come to the end of this phase of our life, we find ourselves trying to remember the good times and trying to forget the bad times, and we find ourselves thinking about the future. We start to worry , thinking, « What am I gonna do? Where am I gonna be in ten years? » But I say to you, « Hey, look at me! » Please, don’t worry so much. Because in the end, none of us have very long on this Earth. Life is fleeting. And if you’re ever distressed, cast your eyes to the summer sky when the stars are strung across the velvety night. And when a shooting star streaks through the blackness, turning night into day… make a wish and think of me. Make your life spectacular. I know I did. I made it, Mom. I’m a grown up.

(T’inquiètes pas si tu pleures, moi aussi.)

C’est une scène en particulier qui m’est venue à l’esprit et que j’ai voulue restituer, avec l’aide d’un NA de Cherry NailArt.

captain-2

J’ai utilisé 39-1 de Yes Love, et le merveilleux Cloud 9 de Sinful Colors, ainsi que de la peinture acrylique.

captain-3

captain-4

captain-5

captain-6

captain-7

Sur la main gauche, j’ai fait les papillons à l’envers, mais ma foi… C’est pas bien grave…

captain-8

Je suis ravie de ce NA. J’avais peur que le gris ne ternisse l’ensemble, mais au final, je trouve que Cloud 9 est plus mis en valeur comme ca. Et puis le gris… C’est un peu le NA en berne…

Je finirai par cette citation de Thoreau, bien sur offerte à nos oreilles par Dead Poets Society.

I went to the woods because I wished to live deliberately, to front only the essential facts of life, and see if I could not learn what it had to teach, and not, when I came to die, discover that I had not lived.

Bon vent, M Williams… Votre vie a été spectaculaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *