Nailstorming – Flower Power

Nailstorming_Logo_mini

Salut à toi gens !

Contrairement à ce que tu peux imaginer, non, il ne s’agit pas du nailstorming de cette semaine. D’abord parce que je n’ai pas encore eu le temps de le faire – mon index droit a cassééééé (l’ongle), c’est un draaaaame, il faut que je répaaaaare, hiiiiii – , ensuite parce que le thème de la semaine, à savoir « Mise à Jour » me motive moyen. Parce que mon premier NA date de même pas six mois… heu…

* compte sur ses doigts : aout, septembre, octobre, novembre, décembre, janvier, tout juste février *

De six mois, et ensuite parce que je ne vois pas comment 1/ l’améliorer et/ou 2/ le refaire aussi bien… Prétentieux ? Possible, mais j’ai trooop peur d’être décue.

De toute facon, ce n’est pas le sujet du jour. Non, le sujet du jour, c’est le thème de la semaine derniere, à savoir Flower Power. Avec du retard, parce que j’ai manqué de temps pour traiter les images.

flowerpower-1

Pour ce NA, j’ai utilisé le Blanc Pur de Peggy Sage et le très beau China Glaze d’Essie. Et des oeuillets pour faire les lunules, chose que je voulais tenter depuis longtemps. ET BEN CA A ETE COMPLIQUE ! Comme tu le vois peut-être – ou pas – , la pose est dégueu. Retirer les oeuillets pour les lunules a pourri l’ensemble en plus.

flowerpower-2

Heureusement, j’avais un peu la flemme de faire des fleurs au pinceau d’une part, et envie d’utiliser la tonne de stickers que j’ai d’autre part. Sauf qu’au moment de les poser, et surtout de mettre les deux couches de top coat recommandées, je me suis souvenue de pourquoi je ne les utilisais plus trop. Figure toi que malgré tous mes efforts, ces petits coquins REBIQUENT ! Ce qui fait qu’ils s’accrochent partout, c’est passablement contrariant… Et en plus ca vieillit mal… Bref, j’étais à deux doigts de retirer cette horreur, peu convaincue du résultat…

flowerpower-3

Cela étant… Le temps passé, je me suis rendue compte que, quand même, l’union des deux est plutôt réussie, abstraction faite des défauts de pose. Faudra retenter, à l’occasion…

Bizou à toi, gens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *