Nailstorming – Complètement (stripping) tapée

Nailstorming_Logo_mini

Bonjour à toi, gens !

Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas nailstormé, par ici… J’avoue, les derniers thèmes ne m’ont pas forcément très inspirée (enfin si, mais y’en a un pour lequel j’ai dépassé la date de péremption, donc tu le verras en article tout simple). Et pour celui-ci, j’ai failli passé mon tour là encore. Utiliser du stripping tape n’est pas forcément mon trip, et surtout, je viens d’en faire un (que tu verras plus tard aussi).

Mais…

Mais…

En imaginant ce qu’on peut faire avec du stripping tape, une idée m’a heurtée comme un pigeon paniqué…

Faire

du

tartan…

Owi, du tartan. Surtout que le tartan, ca m’évoque immédiatement l’Ecosse, et l’Ecosse, ca m’évoque immédiatement un truc magique dont je suis upper fan… La saga littéraire Outlander. Outlander… Tu me dis ce mot, et directement, je me retrouve…

fraser-0

… ouais un peu comme ca. Tu n’as jamais lu ? Tu as tort ! Car c’est une saga riche, qui, comme l’explique son auteur, regroupe tout un tas de thématiques enthousiasmantes :

Histoire, guerre, sexe, violence, spiritualité, honneur, trahison, vengeance, espoir et désespoir, relations humaines, la construction et destruction de familles et de sociétés, voyage dans le temps, ambigüité morale, des épées, des herbes, des chevaux, des paris (avec des cartes, des dés et des vies), des destinations trépidentes, parcours duc corps et de l’âme…

Et surtout deux personnages épiques… Claire Beauchamp et Jamie Fraser…

fraser-01

Jamie Fraser… Bon c’est pas l’homme idéal, hein, faut être honnête. Mais par contre, c’est le romantique par excellence. Enfin pas toujours non plus… Enfin c’est compliqué, faut lire !

Bref, tout ca pour dire que je me suis dit que tant qu’à faire du stripping, autant faire le tartan des Fraser. Super idée. Non vraiment…

fraser-02

TELLEMENT facile à réaliser…

J’ai donc commencé par une base de Blanc Pur de Peggy Sage pour que le rouge ressorte bien. Le rouge, c’est du Griotte de Peggy Sage aussi, en gardant l’annulaire blanc pour un accent nail. Il ne faut pas faire la même erreur que moi, à savoir poser le blanc comme s’il était la couche majeure… En fait, on s’en fiche un peu qu’il soit bien posé sur TOUT l’ongle… Laisser 1 mm de libre permettra d’avoir une pose du rouge bien nette.

Ensuite, faire le motif du tartan. Pas de soucis. Un vert clair, un bleu moyen, on met du stripping tape en damier, et le tour est joué.
Sauf que non, parce que si tu mets le stripping tape directement en damier, les couleurs ne se superposent jamais. Il a donc fallu faire d’abord toutes les bandes verticales, puis toutes les bandes horizontales (tu peux aussi le faire dans l’ordre inverse, ca ne change pas grand chose…). Le problème était ensuite de bien gérer l’hydratation de la peinture pour qu’on retrouve un effet de transparence, et c’est sans doute le low-point du nail art, parce que du coup, ca manque de régularité…

Avant-dernière étape, la devise des Fraser en accent-nail sur la main gauche, celle des MacKenzie sur la main droite (durdur…). Et bien sur on termine par une couche de top coat. Et là, ne fait pas l’erreur de commencer par un ongle rouge… ca fait une jolie bavure…

fraser-1

fraser-2

fraser-3

fraser-4

Au final, c’est un nail art pour lequel je suis mitigée… Certes, le rendu est assez proche de ce que j’espérais, on reconnait un tartan, et ca se porte bien. Mais il est gavé de petits défauts qui auraient mérité un reroll… Sauf que après 4 h de travail, je n’avais plus vraiment la foi de sortir le dissolvant pour recommencer… On va dire qu’il va me servir de lecon pour les prochains…

Beannachd leat, caraid !

(et on est indulgent sur la traduction !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *