Le Nouveau Stagiaire

Coucou gens !

Le Nouveau StagiaireLe soir, on aime bien regarder la télé, Pokemon et moi. Des fois, on regarde ce que les chaines nous proposent, et des fois, on regarde ailleurs. Genre la VOD. Wouh, l’info de fifou ! Ca doit être pareil pour 90 % des foyers francais. Et surment pour toi aussi. Bref !
Ce soir là, nous avons donc cherché quoi regarder. Le problème étant qu’on a déjà bien éclusé le catalogue. Entre les films qu’on connaissait qu’on voulait voir, et ceux qu’on connaissait et qu’on ne voulait pas voir, bah il nous restait… Les films qu’on ne connaissait pas. Et au milieu des trucs chelous (type entre La nuit des morts-vivants punk et Comment j’ai sarclé mon pré avec du rouge à lèvres), on a vu deux têtes connues : Anne Hathaway et Robert DeNiro, à l’affiche du film Le Nouveau Stagiaire. Diantre ! Ni une, ni deux, on regarde la bande annonce, puis le film.

On rencontre Ben, retraité de 70 ans et veuf, qui s’ennuie dans sa vie. Alors lorsqu’il découvre que la start-up About The Fit (tu connais Balsamik ? Et ben pareil) propose des stages pour les seniors, il s’y porte candidat. Sa candidature remporte tout les suffrages, à tel point qu’il se retrouve placé sous les ordres directs de Jules Ostin, la créatrice et PDG de la société, une hyperactive overbookée qui n’aime vraiment pas déléguer.

J’ai eu la surprise de voir que le film était écrit et réalisé par Nancy Meyers, à qui l’on doit entre autres Ce que veulent les femmes ou le très beau The Holiday. Ca présage donc que du bon. Et c’est vrai.
Le film est plutôt sympa, mais ne nous emmène pas là où on pourrait s’y attendre. Je m’attendais à une comédie bourrée des clichés des chocs de génération, mais ce n’est pas vraiment le cas. Certes, on retrouve au début quelques situations drôles, mais au final, l’intégration de Ben dans une start-up où la moyenne d’âge est de 25 ans n’est pas ce qu’on pourrait imaginer. Nancy Meyers à imaginé un choc de génération différent, avec un regard plus positif que ce qu’on nous sert habituellement sur le sujet. C’est rafraichissant mais un peu déstabilisant si on ne s’y attend pas.
Non la vérité est ailleurs (oui, X-Files a repris sur M6, et à force de s’en bouffer des bandes-annonces, ca marque).
Le Nouveau Stagiaire pose un regard tendre sur nos retraités en pleine forme et qui dépérissent faute de nouveaux buts dans la vie, et sur ce qu’ils peuvent avoir à apporter : à la société, aux jeunes générations…
Et puis ce que ni le titre, ni la bande-annonce ne disent, c’est que, comme tous les films de Nancy Meyers que j’ai vu, Le Nouveau Stagiaire est féministe. Il traite de la femme chef d’entreprise, sa place dans le monde du travail, mais aussi dans le monde des femmes. Et pour le coup, le regard n’a rien de tendre, puisqu’il dénonce à nouveau l’obligation que l’on fait aux femmes de s’oublier si elles veulent exister professionnellement. C’était le cas dans Ce que veulent les femmes avec le personnage d’Helen Hunt, et aussi dans The Holiday avec celui de Cameron Diaz.
Bref, c’est un film qui a plusieurs niveau de lecture : le premier degré de la comédie, le fait de société avec la place des retraités, et le militantisme féministe. Le tout traité avec élégance, sans y mettre des sabots de trois tonnes.

Ouais, j’ai aimé ce film !

Bizoux gens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *